10 décembre 2018

Cher fils, chère fille,

Ma Divine Volonté est semblable à un artisan capable de fabriquer des
centaines de milliers de statues,  toutes différentes les unes des autres.
Il sait comment imprimer à chacune un détail :
– de beauté, – d’expression et – de forme d’une grande rareté.
On ne peut pas dire que l’une ressemble à l’autre.

Il est incapable de faire des répétitions.
Il fait uniquement des statues toujours nouvelles et toujours belles.
Mais ma Volonté n’a pas l’occasion de manifester son art.

Quelle douleur!
Elle attend son Royaume parmi les créatures pour y former
-une sainteté inouïe, -des beautés divines encore jamais vues,
-une nouveauté jamais encore expérimentée.
Le Livre du Ciel  -Tome 23