LDC- Heure 1 – des 24 Heures de la Passion de Jésus-Christ

Cher fils, chère fille,

avant ma Passion,
j’ai désiré  bénir ma Mère et être béni par elle.
   

Mais ce ne fut pas seulement ma Mère que j’ai voulu bénir,
mais également  toutes les créatures animées et inanimées.

Je voyais les créatures faibles, couvertes de lacérations.
Elles étaient  pauvres et
mon Cœur battit de chagrin et de tendre compassion pour elles,
comme je l’ai dit devant ma Mère:

“Pauvre humanité, comme tu es déchue!
Je te bénis afin que tu sortes de ton état actuel.
Puisse ma bénédiction imprimer en toi le triple sceau
-du pouvoir, -de la sagesse et-de l’amour  des trois Personnes  Divines.
Puisse-t-elle -restaurer ta force, -te guérir et -t’enrichir.

Et pour t’entourer de protection,
je bénis aussi toutes les choses que j’ai créées
afin que tu les reçoives, scellées de la Bénédiction de leur Créateur.”

LDC14-6 juillet 1922

LDC- Heure 2 – des 24 Heures de la Passion de Jésus-Christ

Cher fils, chère fille,

il ne pouvait y avoir de séparation entre moi et ma douce Maman.
La séparation ne fut qu’apparente.

Il y avait fusion entre elle et moi.
Cette fusion était telle que je suis demeuré avec elle et elle avec moi.

Qui pourrait dire combien je la ressentais durant ma Passion?
À chaque coup de fouet,
à chaque épine,
à chaque blessure,
à chaque goutte de mon sang,
je la ressentais,
accomplissant sa fonction de vraie Mère.

LDC11-9 mai 1913

Heure 02  :  LDC-1Texte      extraits

LDC- Heure 3 – des 24 Heures de la Passion de Jésus-Christ

Cher fils, chère fille,

«Sais-tu
*pourquoi  mon amour a tant fait,  tant parlé et tant souffert,
se changeant en nourriture pour les hommes?
*pourquoi je les ai tous appelés et je leur ai donné l’agneau?

Parce que je désirais aussi de la nourriture de leur part :
–  je désirais que tout ce qu’ils feraient puisse être un aliment pour moi.
– Je voulais me nourrir de leur amour, de leurs paroles,
de leurs travaux, de  tout.»

L’âme peut être empêchée d’agir, de voir ou de parler.
Mais elle peut tout accomplir par sa volonté.

Avant tout, Je veux la volonté de l’homme.
Parce que si je l’ai, j’ai tout.
Sa résistance est alors vaincue!» .

LDC13-9 octobre 1921

Heure 03  :  LDC-1Texte      extraits

LDC- Heure 4 – des 24 Heures de la Passion de Jésus-Christ

Cher fils, chère fille,

En instituant l’Eucharistie, j’ai dû penser à tout.
Puisque la créature devait me recevoir,
l’honneur, la dignité et la demeure appropriée pour la Divinité
devaient s’y trouver.

Aussi, ma fille, quand j’ai institué ce grand sacrement,
ma Volonté éternelle,  en union avec ma Volonté humaine,
a rendu présentes pour moi toutes les hosties consacrées
qui allaient exister jusqu’à la fin des temps.

Ma Divinité, qui était inséparable de mon Humanité,
a entouré chaque hostie sacramentelle
d’honneurs,de louanges et de bénédictions  divines,
de telle sorte que
ma Majesté puisse être reçue dans les coeurs
avec la dignité voulue.

LDC 15 – 18 juin 1923                                                                                  

Heure 04  :  LDC-5 Textes  extraits

LDC- Heure 5 – 1ère Heure d’Agonie dans le Jardin

Cher fils, chère fille,

les hommes  n’ont agi que sur l’écorce de mon Humanité
alors que l’Amour éternel agissait sur tout mon  intérieur.

Durant mon agonie, ce ne furent  pas  les  hommes,
mais l’Amour  éternel , l’Amour immense,
l’Amour incalculable, l’Amour  caché
-qui ouvrit en moi  de grandes  blessures,
-me transperça avec  des  clous enflammés,
-me couronna d’épines  brûlantes et
-m’abreuva  de fiel bouillant.

Dans le Jardin de Gethsémani,
mon Humanité  gémissait, suffoquait et
se sentait écrasée sous le poids de tant d’amour –
parce que j’aimais et n’étais pas aimé.

Ces peines d’amour sont les plus amères, les plus cruelles.
Ce sont des peines sans pitié,
plus douloureuses que ma Passion elle-même!

LDC 9 – 25 nov 1909  – LDC 17 – 30 oct 1924-

heure 05  :   LDC-3 Textes  extraits

LDC Heure 6 -2ème Heure de l’Agonie dans le Jardin -LDC- extraits

Cher fils , chère fille,

*au Jardin des Oliviers j’ai crié au Père:
«Si c’est possible que ce calice s’éloigne de moi!»
Mais crois-tu que c’est moi qui criais?
Ah! non! tu te trompes si tu penses cela.
«C’était le cri de toute la famille humaine
qui se répercutait sur mon Humanité.

*Et sais-tu pourquoi j’ai dit jusqu’à trois fois:
Que non pas ma Volonté mais la tienne soit faite
?

Je portais en moi les volontés de toutes les créatures, tous leurs péchés
Au nom de toutes, j’ai crié vers mon Père:
“Que la volonté humaine ne se fasse plus sur la terre, mais la Volonté Divine.
Que la volonté humaine soit bannie et que la tienne règne.”.

LDC 14 – 28 juillet 1922 –  LDC 16 – 4 janvier 1924

heure 06  :   LDC-2 Textes  extraits

LDC Heure 7 – 3ème Heure de l’Agonie dans le Jardin – LDC -extraits

Cher fils,  chère fille,

mon Agonie dans le jardin a été pénible,
peut-être plus que ma mort sur la Croix.

Si la Croix a été l’accomplissement et le triomphe sur tout,
c’est ici, dans le jardin, que tout a commencé.
Les maux sont plus éprouvants au début qu’à la fin

J’ai crié vers toutes les créatures
pour qu’elles aient pitié de moi, mais en vain!
Mon Humanité languissait et j’étais sur le point
de recevoir le coup fatal de la mort.

Sais-tu qui a arrêté l’exécution et
préservé mon Humanité de la mort à ce moment?
La première personne fut mon inséparable Mère.
Puis, j’ai vu la fille de ma Volonté.
      suivie d’autres enfants de ma Volonté.

LDC 13 – 19 novembre 1921    

heure 07  : LDC-2 Textes  extraits

LDC Heure 8 – L’arrestation de Jésus dans le Jardin des Oliviers – LDC.

Cher fils, chère fille,

Ma fille, au cours de ma Passion,
les liens n’ont jamais été retirés de moi.
J’ai été conduit au Mont Calvaire toujours avec mes liens.

*Sois consciente, cependant, que ces liens cachaient
– un grand mystère et
– une grande expiation.

Dans le but de le libérer de ses chaînes, j’ai choisi d’être lié.
Je n’ai jamais voulu être sans chaînes
-afin que ces chaînes soient toujours disponibles
-pour briser celles de l’homme.

*Quand mes chaînes ont touché l’humanité,
-elles ont brûlé et détruit les chaînes qui la ligotaient et
-elles ont lié les hommes à moi dans l’amour.

LDC 13 – 16 nov 1921 -LDC 14 – 18 mars 1922
heure 08  : LDC-2 Textes  extraits

LDC Heure 9-Jésus est projeté dans le torrent du Cédron-LDC

Mon fils, ma fille,

en créant l’âme, je l’ai recouverte
d’un manteau de lumière et de beauté.
Mais le péché lui ôte ce manteau
pour le remplacer par un manteau
de ténèbres et de laideur.
Ceci  la rend dégoûtante et nauséabonde.

Pour enlever de l’âme ce triste manteau,
j’ai permis aux Juifs
de me jeter dans le torrent du Cédron.

Combien l’amour des créatures m’a coûté
au point de me rendre nauséabond,
y compris pour moi-même!»

LDC11-22 janvier 1913

 

LDC Heure 10 de la Passion : Jésus est présenté à Anne- LDC

Cher fils, chère fille,

«Tout ce que je te demande,
c’est de rester
dans la droiture et la simplicité.

Ne te préoccupe pas
des opinions des créatures.
Laisse-les penser ce qu’elles veulent
sans te troubler.

Car en voulant chercher
l’approbation de toutes,
tu cesses d’imiter ma propre vie.»

Heure 10   :  LDC2-31 mai 1899

LDC Heure 12 – Jésus parmi les soldats.

Cher fils, chère fille,

la vraie manière de souffrir consiste à ne pas regarder
-de qui viennent les souffrances,
-ni ce que l’on souffre,
mais à regarder le bien qui doit en résulter.

Cela a été ma façon de souffrir.

Je ne me suis arrêté
-ni aux bourreaux,
-ni aux souffrances,
mais au bien que j’avais l’intention de faire
par le moyen de ces souffrances.

Heure 12    :   LDC4-19 mars 1901

LDC Heure 13 – L’emprisonnement de Jésus-LDC

Cher fils, chère fille,

pendant ma Passion, j’ai voulu souf­frir la prison
pour libérer les créatures de la prison du péché.

Quelle horrible prison est le péché pour l’homme!
Ses passions l’enchaînent
comme s’il était un vil esclave.

Ma prison et mes chaînes le libèrent.

Ma prison forma
pour les âmes aimantes des prisons d’amour
dans lesquelles elles peuvent être protégées de tout et de tous.

Je les ai détachées
pour en faire des prisons et des tabernacles vivants.

Heure 13 – LDC12-4 décembre 1918

LDC- Heure 14 -de 6h à 7h – Jésus de nouveau chez Caïphe, puis chez Pilate.

Cher fils, chère fille,

quand j’ai été présenté à Caïphe, c’était le plein jour.

Mon amour pour les créatures était si grand que,
durant ce dernier jour de ma vie,
j’ai paru devant le grand prêtre
complètement défiguré et blessé
pour y recevoir la condamnation à mort.

Quelle peine cette condamnation m’a causée!
J’ai mis ma condamnation à mort
à la disposition de chacune
afin qu’elle puisse y trouver la vie.


Pas seulement le bien  que j’ai fait moi-même
fait naître le jour,
mais aussi le bien  qu’accomplissent les créatures.
Tout cela pour contrer le mal, qui est noirceur.

Heure 14    :  LDC13-21 septembre 1921

LDC- Heure 15 -de 7h à 8h – Jésus devant Pilate, puis devant Hérode.

Cher fils, chère fille,

Je suis la Vérité. Tout en moi est vérité. »

La Vérité est ma patience au milieu de tant d’insultes.
Elle est mon regard gentil devant tant de moqueries,
de calomnies et de mépris.
Elle est mon attitude affable et attirante
au milieu de ces ennemis 
que j’aime
quoiqu’ils me haïssent.
Même s’ils veulent me tuer,   je les aime,
je veux les embrasser et leur donner la vie.

Mes Paroles solennelles,
pleines de sagesse céleste, sont vérité.
Tout en moi est vérité.
»

LDC14 -1er juin 1922
Heure 15    :  complet  – extrait

LDC- Heure 16 – Jésus retourne chez Pilate. Barabbas est libéré. Jésus est flagelé

Cher fils, chère fille,

Je pleurai sur la nudité de l’homme et
j’offris ma nudité au Père Céleste
pour que l’homme puisse être vêtu de nouveau
avec le vêtement royal de ma Volonté.

je me laissai déshabiller
-non seulement de mes vêtements,
-mais aussi de ma peau.

Je versai tellement de sang dans ce mystère
– dans aucun autre j’en ai versé autant
assez pour couvrir l’homme d’un second vêtement,
un vêtement de sang,
– pour le réchauffer, le nettoyer et
– pour le disposer à recevoir le vêtement royal de ma Volonté.»

LDC16 – 14 janvier 1924
Heure 16    :  complet  – extrait

LDC- Heure 17 – Jésus est couronné d’épines. Jésus est condamné à mort.

Cher fils, chère fille,

les douleurs que j’ai souffertes
pendant mon couronnement d’épines
sont incompréhensibles pour un esprit créé.

Beaucoup plus douloureusement
que par les épines sur ma tête,
mon esprit fut transpercé par
toutes les mauvaises pensées des créatures.
Aucune ne m’échappait.
Je les sentais toutes en dedans de moi.

Non seulement je sentais les épines, mais aussi
le dégoût du péché que ces épines suscitaient en moi.»

Mon fils, ma fille,  seulement les âmes
qui vivent dans ma Volonté peuvent
-me faire de vraies réparations et
-me soulager d’épines aussi aiguës.

LDC 11  – 24 avril 1915                                                             
Heure 17    :  complet  – extrait

LDC- Heure 18 – de 10h à 11h – Jésus porte la Croix jusqu’au Calvaire

Cher fils, chère fille,

«Ma fille, quand j’ai reçu la Croix, je l’ai observée de haut en bas
afin de voir la place que chaque âme occupait sur elle.

Et, contemplant chaque âme,
-j’ai regardé avec plus d’amour et
-j’ai accordé une attention toute spéciale
à celles qui accepteraient et vivraient  dans ma Volonté.

Ma Croix était accomplir la Volonté de mon Père céleste.
La tienne est d’ accomplir ma Volonté.
Les deux se font  mutuellement honneur.

LDC 14-24 février 1922
Heure 18    :  complet  – extrait

LDC- Heure 19 – de 11h à midi. Jésus est crucifié.

Cher fils, chère fille,

La croix ne sanctifie et ne crucifie
qu’une partie de la personne
Ma Volonté ne néglige rien.
Elle sanctifie tout,
Elle crucifie les pensées, les désirs,
la volonté, les affections, le cœur, tout.

Ma Volonté est lumière.
Elle montre à l’âme la nécessité
de la sanctification et de la crucifixion complètes.
Ainsi  l’âme elle-même  m’incite à accomplir sur elle
ce travail spécialisé de ma Volonté.

LDC11 – 18 novembre 1913
Heure 19   :  complet  – extrait

LDC- Heure 20 : de midi à 13h -Première Heure d’Agonie sur la Croix

Cher fils, chère fille,

j’ai éprouvé une peine particulière
pour chaque faute commise par les humains.

J’ai associé à chacune un pardon pour le coupable.

Ces pardons sont en suspens dans ma Volonté.
Quand un pécheur éprouve de la peine pour une faute commise,
ma peine se joint à la sienne et je lui accorde aussitôt le pardon.

Heure 20    :  texte 

LDC- Heure 22- 3ème Heure d’Agonie sur la Croix

Cher fils, chère fille,

«Ma fille, j’ai voulu souffrir l’agonie au Jardin
pour aider spécialement les mourants à bien mourir.

Mon agonie sur la croix fut pour aider les mourants
-à leur tout dernier moment,
-à leur dernier souffle.

Ce furent deux agonies différentes:
-mon agonie dans le Jardin fut pleine de tristesse,
de peur, d’anxiété et de frayeur, alors que
-mon agonie sur la croix fut remplie
de paix et de calme imperturbable.

LDC 9 – 4 juillet  1910
Heure 22   :  complet  – extrait

LDC-Heure 23 – Jésus est transpercé par la lance – La déposition

Cher fils, chère fille,

Avec mes blessures,
j’ai couvert leurs difformités et
je les ai rendus plus beaux qu’au début.

Quand j’ai créé les hommes,
je les ai faits d’une pureté et d’une noblesse célestes.
Par la Rédemption,
je les ai parés des étoiles brillantes de mes blessures

pour couvrir leur laideur et
les rendre plus beaux encore qu’au début.

Dans leurs blessures et leurs difformités,
j’ai placé les pierres précieuses de mes douleurs
afin de couvrir toutes leurs misères.
Je les ai habillés avec une telle magnificence
que leur apparence surpasse en beauté leur état originel.
C’est pourquoi l’Église s’exclame: «Heureuse faute!»

LDC 14-26 Février 1922

Heure 23   :  LDC- 4 Textes – extrait

LDC- Heure 24 – La Désolation de la Vierge Marie

Cher fils, chère fille,

je ne veux pas que tu omettes cette Heure-là.
Tu la feras par amour pour moi et en l’honneur de ma Maman.

Sache que chaque fois que tu la fais:
-ma Maman se sent comme si elle revivait sa vie terrestre. et
-elle reçoit la gloire et l’amour qu’elle me donnait.
Quant à moi, je ressens
-sa tendresse maternelle,
-son amour et toute la gloire qu’elle me donnait
.
LDC11- 14 Oct 1914 

La  très Sainte Vierge trouvait la force
de supporter ses douleurs  dans la Divine Volonté .                                                              Ma Volonté régnait en Elle.
LDC 21 – 16 Avril 1927

Heure 24    :  complet  – extrait