30 mai 2020 – l’Evangile- Le Livre du Ciel- T.14

«Ma fille, mon fils,

Mon bonheur et ma joie, c’est de te voir écrire.
À travers les Mots que tu écris, Je vois émerger :
-ma Gloire, ma Vie, la Lumière de ma Divinité,
-la Puissance de ma Volonté, la satisfaction de mon Amour,
-la connaissance sans cesse grandissante de Moi-même par les créatures.
Je vois tout cela sur les mots que tu écris.
A chaque mot, Je respire l’odeur agréable de mes parfums.

Lorsque tu écris de nouvelles choses à mon sujet, …
Je me prépare à te révéler de nouvelles Vérités.
Parce qu’Ils sont le prolongement de ma Vie d’évangélisateur
et qu’Ils sont mes Porte-Parole. Je réserve ce qui n’est pas contenu
dans mes Évangiles pour le leur révéler.

Ma vie de prédicateur ne s’est pas terminée avec la mort de mon Humanité.
Non, Je dois toujours prêcher tant qu’il y aura des nouvelles générations.»

l’Evangile – LDC14