22 mai 2020 -La douleur de séparation soufferte de manière divine en Jésus et en Marie. LDC22

Ma fille, mon fils,

nous avons souffert tous les deux de cette séparation
Mais notre peine a été soufferte de manière divine, ….
Par conséquent, elle ne nous a pas séparés
du bonheur ni d’une paix imperturbable.
l
La douleur soufferte de façon divine
n’a pas la vertu
de jeter la plus petite ombre sur le bonheur divin
qui contient des mers infinies de joies et de paix.

Les douleurs souffertes de façon divine sont
comme de petites gouttes d’eau dans une mer immense
dont la puissance des vagues a la vertu de les changer en joie.

La séparation, bien que réelle, n’était qu’apparente .
Nous étions en substance fusionnés ensemble et inséparables.

Douleur de Jésus et Marie – manière divine LDC22