28 Juillet 2019 – Les partielles divines et l’homme

Mon fils bien-aimé, ma fille bien-aimée,

La créature m’est si chère et  je l’aime tant
que si elle comprenait cela,
son cœur éclaterait d’amour.

En la créant, je ne l’ai faite autre
qu’un petit récipient rempli de parcelles divines:
elle possède des parcelles de tout mon Être
– attributs, vertus, perfections –
selon la capacité que je lui ai donnée.

Il faut faire très attention
à ne pas laisser entrer dans l’âme des choses matérielles,
s’il s’avère nécessaire de traiter avec elles.

Toi, mon fils , ma fille, sois attentif (attentive)

L’homme et les partielles divines-LDC6