22 Janvier 1919

Cher fils, chère fille

je ne regarde pas ce que tu fais extérieurement,
-mais je regarde si la fontaine de ton intérieur est remplie  de mon  amour seul.

Mon regard est donc toujours fixé sur ton intérieur.
Si mon amour, uni à ma Divine Volonté, murmure toujours en toi,
tu es toujours beau (belle) à mes yeux.

Mon fils, ma fille,
pour la créature qui vit dans ma Volonté, toute chose devient ma Volonté.
Tout ce qu’elle fait, touche et voit,    elle touche,  voit et fait ma Volonté.

Alors, l’âme est comme une reine.   elle reçoit les actes innombrables
de la Divine Volonté dans toute la Création.

Evangile-Le Livre du Ciel-T.22