13 janvier 2019

«Ma fille, mon fils,
le baptême à la naissance se donne  par l’eau.
Il a la vertu de purifier, mais pas d’enlever les tendances et les passions.

Par contre,  le baptême de la victime est un baptême par le feu.
Il n’a pas seulement  la vertu
-de purifier, mais aussi celle
-de consumer le mal et les passions mauvaises.

Ce baptême s’opère entre moi et l’âme
-dans  la mesure  où elle se donne à moi
-sans reprendre ce qu’elle m’a donné.

Evangile-Le Livre du Ciel-T12-T36