3 décembre 2018

Chère fille, cher fils,

je dirais
à celui qui douterait de mon Amour et craindrait d’être damné:

“Qu’est-ce à dire?
Je te donne ma Chair à man­ger.
Tu vis de tout ce qui m’appartient.
Si tu es malade, je te guéris avec les sacre­ments.
Si tu es sale, je te lave avec mon Sang.

Je suis toujours à ta disposition et tu doutes? Veux-tu m’attrister?
Et puis, dis-moi, aimerais-tu quelqu’un d’autre?
En reconnais-tu un autre comme père? ”

Le Livre du Ciel – tome 12

Texte complet